Fonds acef pour la Solidarité

Association l'Eveil

En 1961 est créée l'Association l'EVEIL, l'orphelinat devenant un Centre Médico-Pédagogique. Il s'est ensuite transformé en Institut Médico-Pédagogique (IMP). Dès son origine, il est installé dans les locaux d'un ancien orphelinat de jeunes filles, géré par la congrégation religieuse de la Sainte Famille de Bordeaux. En 1972, est créé un IMPRO (Institut Médico-Professionnel) permettant d'offrir d'avantage de possibilités aux besoins des enfants accueillis. En 1993, l'IMP et l'IMPRO deviennent l'I.M.E. (Institut Médico-Educatif), et avec la mise en place de la mixité en 1995, de nombreux aménagements et adaptations voient progressivement le jour.

Aujourd’hui, l’IME accueille en journée 100 enfants, âgés de 6 à 20 ans, tous issus de la région Champagne Ardenne, avec une déficience intellectuelle moyenne ou légère. Ils ont pour mission principale de développer au maximum les aptitudes et compétences des personnes accueillies, valoriser leur image et favoriser leur épanouissement afin de les guider vers une meilleure insertion sociale et professionnelle.

Depuis plusieurs années, des actions sont mises en place pour faire découvrir aux jeunes accueillis les aliments, à suivre les recettes, les cuisiner puis les déguster avec comme but principal : l’apprentissage de l’autonomie. L’institut part de l’activité cuisine pour travailler sur différentes notions : scolaires, éducatives et sensorielles pour les 6/14 ans avec comme point de mire pour les 15/20 ans l’insertion sociale des jeunes et l’acquisition des connaissances essentielles à la vie quotidienne et à la vie en groupe.

Projet : créer une cuisine pédagogique pour de jeunes adolescents dans la continuité de la cuisine « école », déjà mise en place depuis 3 ans pour les accompagner vers l’autonomie.

Le projet au travers d’un espace dédié s’inscrivant dans le fonctionnement quotidien vise les apprentissages scolaires, les règles de vie en groupe, l’ouverture vers l’extérieur… pour favoriser une meilleure insertion sociale et professionnelle. Les courses pour confectionner les plats seront réalisées auprès de magasins de proximité et les plats partagés avec les autres enfants et adolescents de la structure ainsi que les professionnels qui y travaillent.

Les résultats attendus sont l’acquisition de l’autonomie pour ces jeunes, la transférabilité et la mise en œuvre de celle-ci au dehors ainsi que les apprentissages scolaires acquis via cette cuisine pédagogique pour un plus grand épanouissement de chacun d’eux dès la rentrée scolaire 2015.


Retour aux prix