Fonds acef pour la Solidarité

Une subvention pour Medilor

10 mai 2016

L’association MEDILOR a reçu un chèque de 2 000 euros du Fonds ACEF pour la Solidarité pour l’acquisition d’un matériel Home cinéma qui servira à présenter les actions et interventions de l’association réalisées lors de catastrophes à l’étranger. En effet, les images sont parfois plus fortes que toutes les explications et récits des intervenants.

  • L’idée de départ de MEDILOR repose sur une analyse d’interventions qui les avait frappés sur plusieurs points :
    • lors d’une catastrophe, les groupes d’intervention spécialisés dans le sauvetage déblaiement sont nombreux, mais le nombre de personnes sauvées des décombres est souvent minime du fait :
      • soit des délais d’intervention trop longs (les pays sinistrés attendant souvent avant de demander l’aide internationale)
      • soit du fait du type de la catastrophe elle-même.
    • l’étude de la bibliographie a révélé que le nombre de victimes directes lors de la catastrophe était doublé dans les 15 jours par des personnes décédant de maladies intercurrentes.
    • la pathologie rencontrée était surtout médicale ou traumatologique.
  • Après quelques mois de réflexion, MEDILOR est né le 15 décembre 1990 par le Docteur Pierre WOLF à l’hôpital Sainte Blandine, forte de 12 membres : médecins, pharmacien, infirmières et logisticiens, originaires  de Moselle, de Meurthe et Moselle, de la Meuse et des Vosges. Aujourd’hui, 60 membres la composent originaires des 4 départements lorrains.
  • MEDILOR apporte ainsi un soutien médical généraliste rapide sur une période d’une quinzaine de jours lors d’une catastrophe à l'étranger, en attendant que d’autres associations plus importantes viennent prendre le relais sur le terrain. Les possibilités de soins peuvent aller jusqu’à 5000 personnes en 15 jours. L’association repose sur 3 piliers : formation, équipement, préparation.
  • Certains membres sont opérationnels et peuvent partir en moins de 48 heures en prenant sur leurs congés ou en confiant leurs patients à un remplaçant. Les autres, tout aussi indispensables, sont ceux qui ne partent pas mais permettent à l’association de fonctionner : pharmacien, administratifs, techniciens conditionnant ou inventant le matériel nécessaire aux missions.
  • L’originalité de l’association repose sur la notion de « trinôme », l'unité élémentaire d’intervention de MEDILOR qui comprend :
    • un médecin formé à la médecine de catastrophe (médecins généralistes pour la plupart avec quelques spécialistes hospitaliers : urgentiste ou chirurgien)
    •  un(e) infirmier(e), dont certains sont formés aussi en médecine de catastrophe
    • un(e) logisticien(ne), dont la fonction est d’apporter le soutien matériel indispensable à l’équipe médicale pour qu’elle puisse tourner à plein régime. Les professions représentées sont multiples (chef d’entreprise, enseignant, pompier, banquier, ouvrier …). Une formation de secourisme est indispensable.
  • Depuis la création, plus de 20 missions humanitaires d’aide médicale d’urgence lors de catastrophes naturelles ou technologiques ont été effectuées dans le monde entier.
  • Le financement de l’association est principalement assuré par des dons de particuliers, d’institutionnels ou d’entreprises. MEDILOR se doit de leur présenter un bilan et un compte-rendu de chacune des missions aux nombreux donateurs.
  •  Les images des missions sont parfois plus fortes que toutes les explications et récits des intervenants. C’est ainsi que le « Fonds ACEF pour la Solidarité » s’associe à cette démarche pour leur permettre l’acquisition de matériel vidéo semi professionnel. MEDILOR pourra ainsi répondre à leur double objectif de proposer un bilan en images de leurs missions aux généreux donateurs et de permettre la promotion de leurs actions pour en élargir leur nombre en vue des prochaines missions.

Retour aux actualités