Fonds acef pour la Solidarité

Une subvention pour Les amis d'Hygie

31 mai 2016

L’association LES AMIS D’HYGIE a reçu un chèque de 2 000 euros du « Fonds ACEF pour la Solidarité » pour son alternative aux thérapies médicamenteuses classiques.
  • L’association LES AMIS D’HYGIE créée en 2008 œuvre au bénéfice des résidents de l’EHPAD La Résidence Hygie de Cuvry dédié à l’accueil des malades Alzheimer ou apparentée et géré par l’Association Fondation BOMPARD. 
  • L’allongement de la vie, fait majeur de notre siècle, s’accompagne de l’apparition de pathologies diverses dont la maladie d’Alzheimer est sans doute la plus emblématique. Aujourd’hui, la maladie Alzheimer ne se guérit pas. Mais l’absence de traitement curatif ne veut pas dire subir et ne rien faire, bien au contraire ! En complément des expériences médicales, s’est donc développée une prise en soin non médicamenteuse, un accompagnement relationnel thérapeutique visant prioritairement à préserver le plus longtemps possible les capacités restantes et ainsi améliorer la qualité de vie de la personne malade.
  • La subvention du Fonds ACEF pour la Solidarité permettra l’achat de :
    • Une borne Mélo « Clé de sol ». Par le cortex auditif débute le processus de l’écoute musicale par l’analyse des éléments fondamentaux de la musique comme le son ou le volume, puis des zones frontales analysent la structure du morceau : mélodie, harmonie, ou tonalité et simultanément le cervelet gère le rythme de la musique. Le tout sur libération de dopamine du plaisir… la musique est donc bien associée au plaisir, à la détente et à la réminiscence !  
    • Quatre meubles « à fouille » pour la stimulation cognitive. Ce meuble comporte de nombreux casiers pour que plusieurs personnes puissent « fouiller » en même temps. Il est équipé d’accessoires divers (paniers / tiroirs / porte…) pour ranger des objets du quotidien non dangereux, du tissu, des livres … et que tous les résidents puissent prendre, ranger selon leurs envies. Un meuble sera présent dans chacune des 4 unités de la Résidence Hygie. 
    • Deux chariots d’activités flash. Semblable au chariot d’urgence des hôpitaux, un chariot sera positionné dans le couloir des 2 étages de la Résidence et sera disponible en permanence. Il comportera 11 activités flash pour répondre aux urgences (agitation, comportement d’errance, agressivité, opposition violente, idées délirantes…) comme des planches de photos d’acteurs connus, de journaux, de moyens de massage, de pâte à modeler, de lecteur CD avec musique d’ambiance (nature, mer, rivière…), de balles de mousse, de poupée d’empathie, de jeux de couleurs… 
  • Ces activités s’appuient sur une participation active et volontaire de la personne malade parce qu’elles les mettent en place une relation réciproque inscrite dans le temps avec le professionnel de l’activité avec des objectifs précis. Ces dispositifs sont incontestablement «thérapeutiques ». Et pour être efficace, ces activités doivent être répétées et régulières.
  • Ce projet d’alternative aux thérapeutiques classiques implique tout le personnel de l’établissement, encadré par le médecin, la psychologue et l’ergothérapeute de la Résidence Hygie. Des formations seront dispensées à l’ensemble des équipes de proximité et un suivi régulier des bienfaits sur les résidents. 
  • Ce projet ne cherche pas à rééduquer, ni à vouloir à tout prix maintenir une compétence mais juste s’appuyer sur ce qui a du sens pour la personne malade et mettre ainsi en place des espaces de relation et de plaisir : c’est le précepte d’une thérapie non médicamenteuse au cœur de la prise en soin. Bien-être, stimulation, réminiscence : les 3 mots clés de cette prise en charge originale.

Retour aux actualités