Fonds acef pour la Solidarité

Une subvention pour AERO-CLUB

25 mai 2016

L’association « AERO-CLUB » a reçu un chèque de 2 000 euros du « Fonds ACEF pour la Solidarité » pour son projet « libre comme l’air » qui consiste à construire un avion adapté aux personnes en situation de handicap des membres inférieurs.
  • L’association « AERO-CLUB » est membre de la Fédération nationale des constructeurs amateurs réseau des sports de l’air.
  • Le premier projet de l’association a été la construction en 2005 d’un avion quadriplace avec un groupe de cinq jeunes de 13 ans. Quatre années plus tard, l’avion volait au sein du club. Plusieurs autres projets se sont enchainés et aujourd’hui, l’association ne compte plus les heures passées sur la construction d’avions, ni d’instruction ou de vols effectués.
  • Après un contact avec le comité départemental handisport, le projet « libre comme l’air » est lancé début 2012. L’AERO-CLUB décide de construire un avion « Océanair » immatriculé sous le nom TC 180 F.PHMI («  F.PHMI » : Fait par des Handicapés des Membres Inférieurs). Il sera adapté pour des handicapés des membres inférieurs construit par des personnes également handicapées des membres inférieurs. Six constructeurs travaillent sur ce projet dont un seul est valide.
  • Cette équipe est dirigée par Jacques PACKO qui est aussi en charge de la vérification de la navigabilité des avions pour le Nord Est de la France par délégation de l’administration DGAC. Ce projet est placé sous le patronage de son association Réseau des sports de l’air (RSA) – Champagne-Sud pour la construction de l’OCEANAIR, avion unique dans sa conception et sa réalisation.
  • L’atelier de construction a bien évidemment été adapté ainsi que les machines-outils pour leur permettre de travailler en toute sécurité et confort sur l’épave de DR400/180 accidenté pour la récupération des pièces et équipements (instruments, radios, transpondeur…). Un malonnier viendra notamment remplacer le fameux palonnier.
  • Certaines étapes sont encore indispensables avant le premier vol comme l’agrément auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) et de l’OSAC (Organisme de Sécurité de l’Aviation) qui contrôlent la qualité de travail qui validera la navigabilité de l’avion.
  • L’avion sera prêt pour la fin du 1er semestre 2016 et permettra de donner accès au brevet de pilotage aux personnes handicapées de la région et même au-delà. Ce loisir sera ainsi accessible aux handicapés et pourra peut-être même devenir une vocation professionnelle pour certains.

Le « Fonds ACEF pour la Solidarité » les accompagne dans le financement d’équipements intérieurs pour piloter sans les jambes, les yeux rivés sur un nouvel horizon.


Retour aux actualités