Fonds acef pour la Solidarité

Trophées du fonds ACEF pour la solidarité 2015

30 juin 2015

Cette deuxième édition des « Trophées du Fonds ACEF pour la Solidarité » a pour but de valoriser des prestations remarquables réalisées par des associations ou par des personnes morales œuvrant dans le domaine de la perte d’autonomie.

 

Un parrain des plus motivés depuis l’inauguration du Fonds Acef pour la Solidarité en juin 2013, Maxime THOMAS, double médaillé paralympique en Tennis de table Pékin 2008 et Londres 2012 a présidé le jury et a été particulièrement attentif à tous les projets déjà récompensés au cours de l’année écoulée « il a été difficile de faire une sélection parmi les dossiers qui sont de plus en plus nombreux. Les projets sont tous porteurs d’espoir dans la sensibilisation et la prise en charge de la perte d’autonomie par les associations. »

Dominique WEIN, Directeur Général de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne,

Dominique HICK, Président du Fonds ACEF pour la Solidarité,

Jean-Charles HENRION, Président de la Fédération Lorraine Champagne des ACEF

et Roger OSSWALD, Président de la Fédération Alsace des ACEF

en présence d’Armel Le Cléac’h, Skipper Banque Populaire

ont eu le plaisir d’accueillir les lauréats de cette deuxième Remise des « Trophées du Fonds Acef pour la Solidarité » au Lac du Der en présence de près de 400 personnes du monde associatif et des représentants de l’Economie Sociale et Solidaire.

Un jury d’experts qualifiés a sélectionné 7 structures alsaciennes, lorraines et champenoises parmi les 36 nominés qui ont déjà bénéficié d’une subvention du Fonds Acef pour la Solidarité pour un montant total de 86 000 euros dans 4 catégories différentes : « Handicap », « Aidants familiaux et services à la personne », « Réinsertion sociale » et « Information et prévention sur la perte d’autonomie ».

Lors de cette soirée, les 7 lauréats 2015 ont été récompensés par un Trophée et mis à l’honneur pour leurs actions menées pour lutter contre la perte d’autonomie et l’accompagnement à la personne.

 

Catégorie : Handicap

Lauréat 2014 : Association « L’EVEIL »

En 1961 est créée l'Association l'EVEIL, l'orphelinat devenant un Centre Médico-Pédagogique. Il s'est ensuite transformé en Institut Médico-Pédagogique (IMP). Dès son origine, il est installé dans les locaux d'un ancien orphelinat de jeunes filles, géré par la congrégation religieuse de la Sainte Famille de Bordeaux. En 1972, est créé un IMPRO (Institut Médico-Professionnel) permettant d'offrir d'avantage de possibilités aux besoins des enfants accueillis. En 1993, l'IMP et l'IMPRO deviennent l'I.M.E. (Institut Médico-Educatif), et avec la mise en place de la mixité en 1995, de nombreux aménagements et adaptations voient progressivement le jour.

Aujourd’hui, l’IME accueille en journée 100 enfants, âgés de 6 à 20 ans, tous issus de la région Champagne Ardenne, avec une déficience intellectuelle moyenne ou légère. Ils ont pour mission principale de développer au maximum les aptitudes et compétences des personnes accueillies, valoriser leur image et favoriser leur épanouissement afin de les guider vers une meilleure insertion sociale et professionnelle.

Depuis plusieurs années, des actions sont mises en place pour faire découvrir aux jeunes accueillis les aliments, à suivre les recettes, les cuisiner puis les déguster avec comme but principal : l’apprentissage de l’autonomie. L’institut part de l’activité cuisine pour travailler sur différentes notions : scolaires, éducatives et sensorielles pour les 6/14 ans avec comme point de mire pour les 15/20 ans l’insertion sociale des jeunes et l’acquisition des connaissances essentielles à la vie quotidienne et à la vie en groupe.

Projet : créer une cuisine pédagogique pour de jeunes adolescents dans la continuité de la cuisine « école », déjà mise en place depuis 3 ans pour les accompagner vers l’autonomie.

Le projet au travers d’un espace dédié s’inscrivant dans le fonctionnement quotidien vise les apprentissages scolaires, les règles de vie en groupe, l’ouverture vers l’extérieur… pour favoriser une meilleure insertion sociale et professionnelle. Les courses pour confectionner les plats seront réalisées auprès de magasins de proximité et les plats partagés avec les autres enfants et adolescents de la structure ainsi que les professionnels qui y travaillent.

Les résultats attendus sont l’acquisition de l’autonomie pour ces jeunes, la transférabilité et la mise en œuvre de celle-ci au dehors ainsi que les apprentissages scolaires acquis via cette cuisine pédagogique pour un plus grand épanouissement de chacun d’eux dès la rentrée scolaire 2015.

 

2ème Catégorie : Aidants familiaux et Services à la personne Handicap

Lauréat 2015 : Association « THEO2 - Ton Handicap Ensemble On l’Oublie »

En 2010, Emmanuel JUNG, papa d’une enfant atteint de myopathie de Duchenne découvre la pratique du Tandemski avec son fils. Il décide de suivre la formation de pilotage à cet engin et souhaite faire profiter de cette activité à d’autres personnes atteintes de handicap moteur, mental et/ou sensoriel. L’association est née et propose des activités de pleine nature grâce aux engins adaptés rassemblant personnes en situation de handicap et personnes valides lors de rencontres, d’échanges et de moments de convivialité autour de ces pratiques sportives.

L’association est d’ailleurs affiliée à la Fédération Française Handisport.

Pour la pratique des activités hivernales, l’association acquiert un Cimgo et forme des personnes à son pilotage. Une centaine de personnes ont déjà pu profiter des sorties organisées.

Aujourd’hui, l’association THEO2 reçoit de nombreuses demandes de personnes pour découvrir les joies du Tandemski et du Cimgo grâce à la communication qu’ils font autour de leurs activités (site internet, plaquettes, participation à différents concours…).

Projet : THEO2 souhaite racheter plusieurs Cimgo supplémentaires et mettre en place des formations adéquates de pilote pour les parents qui souhaiteraient profiter des équipements avec leurs enfants sur les pistes de ski ou sur des sentiers forestiers.

L’association espère qu’une trentaine de familles pourraient bénéficier de ce nouveau projet dans les cinq prochaines années. La demande des parents est réelle et constante.

 

3ème Catégorie : Réinsertion sociale

Lauréat 2015 : AMSEAA (Association Meusienne pour la Sauvegarde de l’Enfance de l’Adolescence et des Adultes)

L’AMSEAA a une longue expérience dans la prise en charge d’adolescents et de jeunes majeurs en proie à des difficultés (familiale, d’intégration sociale, professionnelle, scolaire). Pour redonner confiance à ces jeunes et pour les aider à retrouver une place dans la société, ils développent une double approche : collective et individuelle. Dans cette dernière approche, il leur semble essentiel de travailler sur les potentialités du jeune, sur ses fragilités mais aussi de mener des actions auprès de son environnement.

Depuis le mois de Novembre 2013, la municipalité de Thierville, propriétaire des lieux, a consenti à confier la gestion du Parc Animalier qui s’étend sur 3 ha à l’AMSEAA, sur la base d’un bail emphytéotique de 30 ans.

Ce parc accueille une cinquantaine d’animaux de ferme. Une dizaine d’équidés allant du poulain au cheval âgé en retraite et comprenant des chevaux d’école. Un troupeau de 8 ovins, un troupeau de 8 caprins. Une génisse mise à la reproduction en 2014. Un couple de lamas. Les animaux de basse cour, oies, canards, dindes, poules, poules d’ornement, lapins et cochons.

La variété des espèces de la ferme mais aussi des animaux facilitant le contact avec les enfants par leur taille. Les animaux doivent être suffisamment calmes et éduqués pour mettre les enfants en confiance. Ils sont donc sélectionnés pour leur équilibre mental, leur absence d’agressivité et leur facilité d’adaptation.

La plupart d’entre eux sont nés au parc animalier et côtoient depuis leur plus jeune âge un public difficile.

Projet : créer un manège de 20 mètres de diamètre pour pratiquer des séances de voltige et d’initiation à cheval en toute sécurité, acquérir trois chevaux d’école et du petit matériel d’écurie. La conception du rond de longe a nécessité deux semi-remorques de cailloux et autant de sable de Moselle. Très fonctionnel, il permet l’initiation à l’équitation des jeunes de l’AMSEAA. Balades à poney les mercredis après-midi, week-end et jours d’ouverture du parc, seront également effectuées à l’intérieur du rond de longe pour plus de sécurité à la rentrée en septembre 2015.

Ce nouveau service d’équithérapie rendu possible grâce au manège leur a permis, en lien avec les psychologues et les éducateurs de l’association, d’offrir un service plus ciblé et spécialisé dont pourra aussi bénéficier un plus large public.

 

4ème Catégorie : Information Prévention

Lauréat 2015 : 3ème RIDEAU           

L’accès à la culture est difficile pour les personnes atteintes de handicap mental devant et « derrière » la scène. Depuis 2010, le 3ème rideau valorise ces personnes par le biais de la scène. Joël ROTH, éducateur technique spécialisé, grâce à une précédente expérience réussie sur le territoire de Belfort, a monté une troupe de théâtre pas comme les autres à Mulhouse. Déjà un premier spectacle « Et avec ceci ?!!! » a pu être joué et l’association va prochainement valoriser les retombées au travers d’une exposition de photos et de textes expliquant le processus de la création, notamment à destination des écoles et de leurs professeurs mais aussi pour sensibiliser le grand public aux handicaps. Il souhaite ainsi répondre à un besoin d’intérêt général en valorisant tout à la fois l’ensemble des comédiens.

Le 3ème rideau aimerait d’ailleurs faire référencer son spectacle dans le catalogue culturel de la région Alsace comme tous les autres spectacles payants proposés.

Projet : Les comédiens, tous porteurs d’un handicapé mental, participent à la création d’un deuxième spectacle qui sera joué sur scène et en public pour ainsi sensibiliser le plus grand nombre à leur problématique. Au travers de ces actions et en particulier de ce spectacle, il souhaite valoriser la personne dite « handicapée », lui donner confiance en elle et mettre en avant ce qui est possible, surtout sur scène.

Il leur faudra louer une salle de spectacle, fabriquer de beaux costumes, pour que sous le feu des projecteurs, la magie de la scène opère pour le plus grand bonheur des spectateurs, mais aussi des comédiens et de leurs proches.

 

Coups de cœur du Jury

Les membres du Jury et son Président Maxime THOMAS en particulier, ont souhaité également mettre à l’honneur trois autres associations qui les ont particulièrement touchées dans leur démarche et philosophie.

 

COUP DE CŒUR : AVENTURE BOCCIA    

La Boccia, « pétanque adaptée » est un sport paralympique réservé à des athlètes lourdement handicapés depuis les Jeux Paralympiques de Barcelone en 1992 et une Fédération Française Handisport créée en 2007. Peu de compétitions dans l’année, tout au plus 3 pour les meilleurs. Il est donc assez difficile de progresser.

Aventure-Boccia, au départ ce sont 4 personnes passionnées travaillant dans le milieu du handicap (prise en charge d’enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale), kinésithérapeutes, ergothérapeute et professeur d’éducation physique adaptée. La Boccia donne l’occasion à ces personnes de devenir de vrais athlètes, des sportifs émérites. Pour certains, ce sport les amène à travailler des domaines qui les mettent en difficulté dans leur vie quotidienne (attention, concentration, organisation, planification, gestion de l’espace…) et constitue donc un très bon complément à leur rééducation

Projet : organiser le 3ème challenge Aventure-Boccia inscrit au calendrier officiel de la Fédération Française Handisport pour une confrontation des jeunes de l’association aux meilleurs français à Reims les 10/11 octobre 2015 à Reims. Il sera ouvert à 36 joueurs, homme ou femme, ayant atteint le niveau inter-régional.

 

COUP DE CŒUR : AEIM (Adultes et Enfants Inadaptés Mentaux)

L’AEIM ADAPEI 54 est une association qui accueille et accompagne tout au long de leur vie dans ses établissements comme en milieu ordinaire, des personnes connaissant un déficit intellectuel dominant.Pour elles, l’AEIM met en œuvre une dynamique permanente d’appui aux familles, de création d’établissements et services, avec l’aide de professionnels et de bénévoles.

L’AEIM est une association créée en 1957 par la volonté de quelques parents préoccupés de trouver des solutions adaptées au handicap de leurs enfants et à l’éducation à leur apporter. Elle appartient au mouvement national Unapei et a été reconnue d’utilité publique en 1963. En 2008, l’UNAPEI comptait 15 500 personnes handicapées intellectuelles et autistes de plus de 51 ans ne bénéficiant d’aucune solution d’hébergement adaptée. En 2014, les personnes handicapées intellectuelles sont plus de 30 000. 43 structures (IME, MAS, Foyer, ESAT…) réparties sur 53 sites couvrant tout le département de Meurthe-et-Moselle.

Les valeurs que défend l’AEIM sont celles qui figurent dans la déclaration des droits de l’homme et de charte de la dignité des personnes handicapées mentales affirmant le droit au travail, à la vie, à l’éducation, à la formation, à l’emploi, au logement… , « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits et en dignité ».

Projet : Le Village  Michelet (ensemble de différentes maisons aménagées - 10 rue Dominique Louis à Nancy) pour les personnes adultes handicapées intellectuelles vieillissantes.

Il s’agit de la construction du nouveau Village Michelet dans un cadre architectural spécifique avec un espace d’accueil novateur pour permettre aux adultes handicapés vieillissants de poursuivre leur projet de vie dans l’épanouissement en leur offrant un accompagnement et des services spécialisés dans le plus grand respect de leur vie privée, de leur rythme de vie, de leurs besoins et leur autonomie.

Le village Michelet permet une accessibilité totale à la personne accueillie et à sa famille. Il répond au-delà des besoins fondamentaux, aux aspirations de la personne déclinées dans son projet de vie.

 

COUP DE CŒUR : LOUPI’EAU

Affiliée à la Fédération des Activités Aquatiques d’Eveil et de Loisirs (FAAEL) à Paris, l’association LOUPI’EAU a une activité « Bébé nageur » de 4 mois à 6 ans révolu, le samedi de 8h30 à 11h30 lors de 2 sessions de septembre à décembre et de mars à juin. Elle propose accompagnement et animation au bord du bassin et détente en famille en salle spéciale.

Projet : création d’une activité à destination enfants de 4 mois à 6 ans de tout handicap pour qu’eux aussi bénéficient des bienfaits qu’apportent les activités aquatiques. Ces activités les font appréhender la verticalité, la pesanteur, la surface et la profondeur de l’élément qu’est l’eau. Le bébé a des points d’appuis même si le milieu est fluide. Cette activité développe son schéma psycho corporel sans oublier la confiance en soi et la socialisation.

Les animateurs ont suivi des stages de formation spécifiques. L’association a aussi fait l’acquisition de matériels adaptés dont plusieurs fauteuils submersibles pour permettre un accès en toute sécurité et profiter pleinement des activités aquatiques.

Ils ont pu aussi réduire la cotisation annuelle pour les enfants en situation de handicap.

 

Les dépôts de dossiers de candidature pour les nouvelles commissions 2015 / 2016 du « Fonds Acef pour la Solidarité » sont ouverts dès aujourd’hui.


Retour aux actualités