Fonds acef pour la Solidarité

Le Fonds ACEF pour la Solidarité accompagne 4 associations strasbourgeoises

4 avril 2017

Le 4 avril dernier à Strasbourg, le Fonds ACEF pour la Solidarité a octroyé un total de 7250€ à quatre associations strasbourgeoises pour les projets qu'elles mènent contre la perte d'autonomie.

 

1. Le Club Loisirs GEM 67 a été créé à l’initiative de l’Association Route Nouvelle Alsace avec le soutien de l’UNAFAM. Son objectif est de lutter contre l’isolement et l’inactivité des personnes fragilisées par la maladie psychique grâce à :

  • Un lieu d’accueil convivial aux larges amplitudes horaires
  • Un lieu d’écoute et d’échange d’informations
  • Un lieu d’attractivités sportives (tennis de table, bowling, pétanque, gym/relaxation, natation…), culturelles (internet, visites de musée ou d’expositions, concerts, bibliothèques …) et de loisirs (atelier de peinture, atelier texte, atelier d’impro, jeux de société, couture, jardinage…)

Le projet de l'association est de créer un atelier cuisine adapté pour faire participer environ 10 à 12 adhérents deux fois par semaine. Le Club Loisirs GEM 67 souhaite ainsi avoir un réel impact sur la vie quotidienne de ces personnes avec un rendez-vous régulier et une activité épanouissante dans l’apprentissage. Le Fonds ACEF pour la Solidarité leur a remis un chèque de 1500€ pour l’achat d’un piano de cuisson semi-professionnel. 

 

2. « Libre Objet » est une association créée en 1997 qui a pour vocation l’insertion sociale par l’art des personnes en difficulté. L'atelier situé à Strasbourg a accueilli 461 personnes en insertion depuis 1997. Le salarié en insertion fabrique des objets créés et imaginés en exclusivité par de nombreux artistes. Ces objets sont vendus sur le site internet www.libreobjet.com, dans la boutique de l'atelier, dans différents lieux partenaires ou encore au Marché de Noël de Strasbourg. La majorité des objets est fabriquée à partir de matériaux recyclés ou au moins en matériaux 100% recyclables. Grâce à l’ensemble de dispositif mis en œuvre, les salariés en insertion professionnelle prennent conscience de leurs capacités à produire, retrouvent confiance en eux et une situation stable au niveau social et professionnel (60 % de sorties positives).

L’association Libre Objet a reçu un chèque de 2000 € du Fonds ACEF pour la Solidarité pour son projet d’aménagement des locaux afin d'améliorer les conditions de travail, développer la production et à moyen terme augmenter le nombre de salariés en insertion.

3. Le CIDFF 67 (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles), créé en 2007, informe et accompagne le public dans les domaines juridique, professionnel, économique, social et familial. Plus de 4000 personnes s’adressent au CDIFF chaque année.

L’association a pour projet de permettre aux enfants témoins de violence au sein de la famille de disposer d’un accompagnement psychologique dédié. Depuis la loi du 9 juillet 2010, les pouvoirs publics considèrent que ces enfants doivent être pris en charge. En effet, même s’ils ne sont pas victimes directes de violences, ils vivent au quotidien des situations de violence qui peuvent leur causer des traumatismes certains.

Le Fonds ACEF pour la Solidarité va participer à hauteur de 1500€ à l’achat de mobilier pour accueillir les enfants dans de bonnes conditions et de matériel pédagogique adapté à tous les âges (marionnettes, pâte à modeler, livres…). Ce mobilier et ce matériel sont une réelle plus-value dans la dimension de l’accueil de l’enfant qui est le principal bénéficiaire de cette action.

4. Depuis près de quarante ans, l’AAPEI (Association de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis) œuvre au sein du mouvement national UNAPEI à donner leur juste place aux personnes en situation de handicap mental. L’AAPEI gère aujourd’hui 10 établissements et services sur l’Eurométropole. Elle accueille environ 600 enfants et adultes dans des structures d’activités de jour ou d’hébergement. L’AAPEI offre également aux personnes handicapées mentales un accompagnement et un accès aux pratiques physiques et sportives de même qualité que pour tout citoyen. Elle leur facilite l’accès à la santé, aux structures « petites enfances », à l’école, à la formation et à l’emploi, aux transports en commun, au logement et aux activités culturelles.

L’association AAPEI de Strasbourg a reçu un chèque de 2250 € pour l’achat de tablettes tactiles afin d'améliorer les techniques d’apprentissage des enfants déficients intellectuellement et ainsi faciliter la communication écrite et non verbale. Les nouvelles technologies sont aujourd’hui incontournables dans les modalités d’enseignement.


Retour aux actualités